14 Décembre 2022

Saviez-vous que, plus on vieillit, plus on est heureux ?

Que disent les études sur la relation entre l’âge et le bonheur ? 

Plusieurs études démontrent que les personnes âgées sont en moyenne plus heureuses que les jeunes. En 1995, des chercheurs de l’Université Fordham ont mené ce qui est aujourd’hui considéré comme une étude classique sur le bonheur. Ils ont passé en entrevue plus de 32 000 personnes afin de connaître leur niveau de bonheur. Faisant suite à la collecte des données, ils ont établi que 38 % des personnes âgées de 68 à 77 ans se disaient très heureuses; un pourcentage beaucoup plus élevé que dans les cohortes plus jeunes.

Plus récemment, une étude compilant les entrevues de plus de 10 000 Danois d’au moins 45 ans a démontré que les gens plus âgés avaient indiqué être aussi heureux que les plus jeunes malgré plusieurs ennuis de santé. Finalement, une étude suivant l’évolution de trois groupes de personnes pendant 23 ans a conclu que, plus les gens vieillissent, plus ils expriment un niveau de bien-être émotionnel élevé.

L’explication : l’effet de positivité 

On entend souvent dire qu’il y a un lien étroit entre la santé et le bonheur. Peut-être avez-vous alors été surpris d’apprendre que les personnes plus âgées sont plus heureuses, malgré un niveau de santé moindre. Quelques raisons expliquent ce phénomène.

Premièrement, plus on vieillit, plus on voit la vie positivement. En effet, les personnes plus âgées tendent à garder en mémoire le bon côté des choses et à oublier les aspects négatifs de leur passé. Contrairement à eux, les jeunes se concentrent sur de moins bons souvenirs ; ce qui diminue leur bonheur.

Deuxièmement, avec la vieillesse, vient la sagesse. On est plus en contrôle de nos émotions et l’on peut faire face aux situations de crise avec plus de calme. On dramatise moins et affronte les situations difficiles avec plus d’objectivité.  En d’autres mots, on a plus de facilité à laisser aller les choses et à ne pas laisser les moments négatifs affecter notre bonheur.

Des chercheurs ont aussi trouvé que l’activité du cerveau se modifie avec l’âge et il se pourrait que cette transformation nous permette d’être plus positif. Plus de recherches doivent être effectuées dans ce domaine avant de tirer des conclusions, mais ces résultats sont certainement intéressants.

Donc, en gros, les personnes aînées sont plus heureuses grâce à ce phénomène, que l’on appelle l’effet de positivité, soit la capacité à se concentrer sur les aspects les plus positifs de la vie et à ignorer ou au moins à réduire les aspects négatifs.

Comment cultiver le bonheur 

Bien que le bonheur augmente avec l’âge, les gens qui développent des troubles cognitifs font exception à la règle. On peut donc favoriser le bonheur en vieillissant en prenant certaines mesures préventives contre les symptômes de déficit cognitif.

La qualité de votre réseau social est importante, car les gens bien entourés sont souvent plus heureux et moins susceptibles de développer des problèmes cognitifs. Il faut donc maintenir les liens avec ceux qui vous sont chers. Évitez de rester isolé et établissez votre lieu de résidence dans un endroit où vous pouvez être en contact avec d’autres personnes régulièrement.

De plus, il est important de s’engager dans des activités qui stimulent le cerveau. En effet, pratiquer des activités cognitives pourrait diminuer de 47 % le déclin cognitif lié à l’âge et réduire le risque de démence de 33 %. Par exemple, vous pouvez suivre un cours en ligne sur un sujet qui vous intéresse ou bien vous inscrire à un club de lecture. Restez engagé dans votre communauté en faisant du bénévolat. Sinon, il n’est jamais trop tard pour se mettre à l’art et à la musique si le cœur vous en dit !

Prenez soin de votre corps et de votre esprit en faisant de l’exercice régulièrement. Il est important d’adapter ses activités physiques selon ses capacités, alors demandez de l’aide auprès d’un spécialiste, comme un physiothérapeute ou kinésiologue, si vous avez certaines limitations physiques. Finalement, mangez de façon saine et faites le plein d’aliments comme les fruits, les légumes, l’huile d’olive, les poissons et les noix.

Virginie Boisvert-Plante

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!
0

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.