7 octobre 2020

En raison de la pandémie actuelle, l’Association des neurologues du Québec a déterminé une baisse de 70 à 80 % des visites à l’urgence pour des AVC ainsi que des accidents ischémiques transitoires. Partout dans la province, on remarque un nombre grandissant de victimes d’AVC se présentant hors délai pour recevoir les traitements aigus qui pourraient leur sauver la vie, et ce, afin d’éviter une visite aux urgences. Ainsi, il est primordial de continuer à promouvoir et à sensibiliser à réagir rapidement à la situation d’extrême danger que sont les AVC.

Qu’est-ce que l’AVC ?

Selon le site Web de la Fondation des maladies du cœur, un AVC survient lorsque le flux sanguin vers une partie du cerveau est interrompu ; ce qui endommage les cellules cérébrales. Les séquelles de l’AVC varient d’une personne à l’autre et la gravité dépend notamment du type d’AVC et de l’hémisphère du cerveau dans lequel l’AVC s’est produit. L’ACV est une urgence médicale et il est crucial d’apprendre à en reconnaître les signes. Plus vite vous réagissez, meilleures sont les chances de sauver la personne atteinte.

Créé en 2019 par des étudiantes en médecine de l’Université McGill, Démasquer l’AVC est un organisme bénévole qui a pour mission de sensibiliser les personnes âgées et leur entourage à la prévention des accidents vasculaires cérébraux, aux facteurs de risque et à la reconnaissance des signes et symptômes de ces derniers.

Avant le début de la pandémie, c’est à travers des conférences dans les entreprises et des ateliers interactifs dans les centres communautaires de Montréal que Démasquer l’AVC s’est engagé à éduquer les populations à risque et leur entourage à réagir rapidement et adéquatement lors d’une crise d’AVC. Tout récemment, l’organisme a pris l’initiative de publier des capsules vidéo informatives, accessibles sur nos plateformes, afin de poursuivre l’enseignement sur le sujet, tout particulièrement l’importance de prévenir, reconnaître les signes et agir rapidement lorsqu’un AVC se présente.

Les présentations et les capsules vidéo traitent principalement de la prévention primaire et secondaire des AVC (incluant les facteurs de risque modifiables et non modifiables), de la compréhension de ce que ceux-ci impliquent, de la reconnaissance des signes et symptômes (typiques et atypiques), ainsi que de la prise en charge qui aura lieu dans le milieu hospitalier. Notre but étant également de sensibiliser la population à l’impact majeur que le délai de présentation à l’hôpital peut avoir sur le pronostic.

Qu’est-ce que le projet « L’Art d’aller de l’avant » ?

Considérant la situation actuelle, nous pensons qu’il est important de continuer à sensibiliser et renforcer l’éducation concernant les AVC, mais surtout de créer un réseau de support collectif pour les victimes d’AVC. C’est pourquoi nous avons créé un tout nouveau projet intitulé « L’Art d’aller de l’avant ». À travers ce projet, nous voulons donner une voix aux survivants d’AVC et leurs aidants naturels en les encourageant à partager leur expérience sous forme d’art afin de sensibiliser le public, mais aussi de motiver et d’inspirer les patients ayant subi un AVC. À travers ces réussites, nous espérons donner de l’espoir et motiver d’autres patients neurologiques vers la récupération.

La participation à ce projet se fait en 3 étapes :

  1. la création d’une œuvre d’art représentant votre cheminement vers la récupération ;
  2. un récit contant votre expérience personnelle ;
  3. le partage de votre œuvre et de votre histoire avec la communauté.

Afin de souligner l’importance de la collectivité, du support et de l’entraide, vous pouvez nous soumettre votre œuvre et votre histoire par courriel à demasquerlavc@gmail.com ou sur notre page Facebook.

En plus du projet actuel, l’initiative Démasquer l’AVC offre plusieurs ressources pour savoir comment chercher de l’aide pour l’AVC pendant la période de la pandémie.

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!
0

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.