12 août 2020

Vous pouvez enfin recommencer à passer plus de temps avec vos petits-enfants ? Vous pourriez profiter de ces moments pour introduire des notions d’éducation financière afin de les aider à comprendre la valeur de l’argent. Voici quelques idées pour entreprendre la discussion.

Pour les enfants d’âge préscolaire (3 à 5 ans)

  • Identifier des pièces de monnaie et les billets

Vous pouvez enseigner aux tout-petits à reconnaître les différentes pièces de monnaie. Montrez-leur par exemple combien de pièces de 5 cents on doit avoir pour faire 10 cents, 25 cents. Combien de pièces de 25 cents sont nécessaires pour faire un dollar, deux dollars, etc.  Tout en s’exerçant à compter, ils apprendront aussi la valeur des pièces et billets. Faites d’une pierre deux coups !

  • Associer la valeur de l’argent à des produits de consommation

Combien coûte un croissant à la boulangerie du coin ? Combien pour une crème glacée ? Une sortie au marché public est aussi une occasion de voir différents produits que l’on peut se procurer pour la même quantité d’argent. Pour 5 $ : un sac de pommes ou encore deux concombres. L’enfant peut choisir ce qu’il préfère. Vous pouvez même limiter la quantité d’argent à dépenser, si vous souhaitez ajouter la notion de « choisir » et de « coût d’opportunité » (en achetant une chose, on se prive d’une autre).

Pour les enfants d’âge scolaire (6 à 10 ans)

  • Différencier les besoins des désirs

À l’épicerie, les enfants tentent parfois de nous faire ajouter toutes sortes de petites douceurs au panier : bonbons, chocolats ou biscuits. Certaines épiceries de nos jours vendent même des jouets ou des animaux en peluche !

  • Apprendre en s’amusant

Les jeux de société représentent une belle façon d’apprendre tout en ayant du bon temps. Des jeux comme Monopoly junior ou encore Jour de paye les aideront à se familiariser avec certains concepts d’économie et de finance. En jouant, ils pourront faire de petites transactions, faire des choix, négocier, payer des comptes, etc. N’hésitez pas à relier le tout à la réalité en référant aux comptes que vous devez aussi payer dans la « vraie vie » !

Pour les « préadolescents » (à partir de 11 ans)

  • Laisser place à l’erreur

Les conséquences sont moindres si une erreur financière est faite à 11 ou 12 ans plutôt qu’à l’âge adulte ! D’autant plus que nous apprenons de nos erreurs ! Laissez vos petits-enfants apprendre et commettre des erreurs. Les conséquences sont limitées puisqu’il est bien souvent question de petites sommes. Vous leur offrez un petit cadeau en argent et ils souhaitent tout dépenser sur-le-champ pour acheter de nouveaux personnages de jeux vidéo ? Qu’à cela ne tienne ! Essayez de ne pas les arrêter dans leurs initiatives, puis revenez sur les décisions prises s’ils ont des regrets. Vous pourrez ensuite leur parler d’épargne, de choix à faire entre besoins et désirs, de l’importance d’avoir un coussin en cas d’urgence, de faire un budget ou encore de planifier les dépenses.

Des petits-enfants bientôt à l’âge adulte ?

Vos petits-enfants sont plus vieux ? Ils auront bientôt un premier emploi à temps partiel ? Faites-leur connaître la zone jeunesse de l’Autorité des marchés financiers. Cette zone propose des outils d’éducation financière pour les aider à réaliser leurs projets, comme acheter une première voiture, payer leurs études ou encore partir en appartement.

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!
4 commentaires

4 Replies to “Parler d’argent avec ses petits-enfants”

  1. Intéressant cette petite leçon d’argent avec nos petits-enfants.
    C’est jeune qu’il faut commencer à apprendre la valeur de l’argent.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.