6 mai 2020

Le vol d’identité, ou usurpation d’identité se produit lorsqu’une personne obtient et utilise, à votre insu et sans votre consentement, vos renseignements personnels à des fins criminelles (source : Sûreté du Québec).

Selon les données du Centre antifraude du Canada, 19 285 Canadiens ont été victimes de fraude d’identité en 2019. Ces statistiques englobent plusieurs types de vol d’identité numérique, comme les fraudes par carte de crédit (le cas le plus fréquent), l’accès Internet à certains sites, l’utilisation de courriels ou de moteurs de recherche.

Limitez les dégâts

Madame Candide donne son numéro d’assurance sociale au commis de la pharmacie, étale ses renseignements personnels sur Facebook, se débarrasse de ses relevés de compte sans même y jeter un coup d’œil…

Halte-là ! Une personne mal intentionnée pourrait en profiter pour effectuer une demande de prêt, obtenir un passeport ou même toucher des prestations gouvernementales en son nom ! Dans la majorité des cas, les victimes ne découvrent malheureusement le pot aux roses qu’au moment de recevoir une demande de recouvrement pour une dette qu’elles n’ont jamais contractée.

En fait, sans avoir recours au piratage informatique, à l’hameçonnage, à un espiogiciel ou à un virus sophistiqué, un fraudeur peut trouver tout ce dont il a besoin… simplement en fouillant dans vos poubelles ou dans votre bac de recyclage. Jouez donc un tour aux fraudeurs. Devenez madame ou monsieur Vigilant en mettant en pratique ces quelques conseils :

  • Divulguez votre numéro d’assurance sociale uniquement lorsque c’est nécessaire (emploi, déclaration de
  • revenus).
  • Surveillez vos relevés de compte à la recherche de transactions non autorisées et déchiquetez-les avant de les mettre au recyclage.
  • Supprimez toute trace écrite de vos numéros d’identification personnels (NIP).
  • Vérifiez votre dossier de crédit annuellement pour vous assurer qu’aucune transaction n’ait été autorisée à votre insu et n’entache ainsi votre dossier.
  • Protégez votre ordinateur et les données qu’il renferme en changeant fréquemment vos mots de passe. Évitez les adresses, les dates d’anniversaire et les noms d’animaux de compagnie lorsque vous créez de
  • nouveaux mots de passe.

Quoi faire en cas de vol d’identité ?

  • Téléphonez immédiatement à vos institutions financières et au service de police local.
  • Placez une alerte de fraude dans votre dossier de crédit en communiquant avec Equifax : 1-866-465-7166, Trans Union : 1 877 525-3823 (résidents du Québec : 1 877 713-3393)
  • Faites remplacer vos pièces d’identité, telles que la carte d’assurance maladie, le permis de conduire et le NAS.
  • Communiquez avec tout autre organisme ou entreprise qui pourrait être concerné par le vol de données.

Une protection contre le vol d’identité

Votre assurance habitation pourrait comprendre une protection contre le vol d’identité. Vérifiez auprès de votre représentant en assurance si c’est le cas. Cette protection peut couvrir, entre autres, les frais exigés pour obtenir de nouvelles pièces d’identité et les frais juridiques (ex. : pour récupérer les biens qu’on vous a volés). Informez-vous auprès de votre assureur : certains assureurs peuvent également désigner une personne qui fera les démarches nécessaires à votre place pour rétablir votre réputation et, par le fait même, la qualité de votre dossier de crédit.

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!
Un commentaire

One Reply to “Vol d’identité : ouvrez l’œil !”

  1. Merci pour ces renseignements qui sont très utiles, surtout en ces moments que nous vivons présentement. Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.