17 novembre 2021

Pourquoi consulter un conseiller financier ?

Un bateau, le vent dans les voiles, un avion qui s’envole, des palmiers et du sable blanc, un terrain de golf verdoyant, autant d’images mettant en scène de joyeuses personnes retraitées, tout sourire. Justement… ce sont des mises en scène ! Ces beaux décors deviendront réalité dans la mesure où vos moyens financiers auront été bien planifiés.

L’avenir, ça se prépare !

Indéniablement, il faut vivre le présent. Toutefois, il ne faut pas négliger le futur. C’est un fait, pour une part de plus en plus grandissante de la population, la période de la retraite sera presque aussi longue que leur vie active au travail. Les personnes qui tardent à s’y préparer risquent d’avoir une fâcheuse surprise. La solution ? Commencer à épargner dès son entrée sur le marché du travail.

La bonne question

Devant l’imminence de la retraite, la bonne question à se poser n’est pas « est-ce que j’aurai assez d’argent ? », mais bien « est-ce que j’aurai assez d’argent pour maintenir mon niveau de vie ? ». Car le temps libre que représente notre retraite a un coût… parfois cher. Les restos, les activités sociales, les voyages… les types de dépenses changent au gré du temps, mais leur niveau par rapport aux revenus restera sensiblement le même. Les sources courantes de revenus que sont, notamment, le régime de retraite de votre employeur, le Régime de rentes du Québec (RRQ), le Régime de pensions du Canada (RPC), les REER et les placements suffiront-elles à vous donner la latitude financière nécessaire pour vivre une retraite confortable ?

Une nouvelle réalité : l’aide aux enfants

De nos jours, bien des personnes font face à une nouvelle réalité au moment de leur retraite : l’aide à leurs enfants. En effet, de plus en plus de personnes retraitées ont de jeunes adultes qui restent à la maison. Un récent sondage démontre que 66 % des parents, qui aident financièrement leurs enfants de plus de 18 ans après leurs études, sont obligés de se serrer la ceinture pour boucler leur propre budget. Parmi eux, 23 % versent une aide supérieure à 500 $ par mois. C’est un pensez-y-bien qu’il faut calculer quand le revenu familial diminue. Souvent, les moyens ne suffisent pas à la volonté d’aider les enfants.

Que faire ?

Quelle que soit la situation, il importe de prévoir sa sécurité financière. C’est à ce moment-là que les services d’un conseiller en sécurité financière peuvent venir en aide. En faisant une analyse de votre situation financière, il saura établir une stratégie vous permettant d’accumuler l’argent nécessaire en prévision de votre retraite. Vous avez de jeunes enfants ou de jeunes adultes aux études alors que vous êtes au seuil de la retraite ? Parlez-lui-en. Il vous suggérera des moyens d’avoir l’argent nécessaire pour aider votre progéniture sans mettre en péril le bien-être d’une retraite que vous avez amplement méritée.

 

Ce document vous est présenté à titre informatif seulement et ne constitue pas une opinion de nature juridique, financière, fiscale ou autre. Les circonstances et éléments présentés peuvent varier en fonction de votre situation personnelle. Avant d’agir, nous vous invitons à consulter un professionnel. La Capitale ne peut être tenue responsable des conséquences de toute décision basée sur le contenu du présent document.

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!
0

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *